Des Tortues Ninja aux Simpsons, l'histoire du merchandising se crible de contrefaçons qui ont terminé leur vie sous un rouleau compresseur. Plutôt que de se lancer dans une chasse aux faussaires, Valve joue la carte du deal com...

Des Tortues Ninja aux Simpsons, l'histoire du merchandising se crible de contrefaçons qui ont terminé leur vie sous un rouleau compresseur. Plutôt que de se lancer dans une chasse aux faussaires, Valve joue la carte du deal commercial via une proposition sans précédent. Depuis peu, l'éditeur autorise en effet tout un chacun à créer ses propres figurines, véhicules et autres architectures inspirées de ses jeux pour ensuite les vendre en ligne. La marche à suivre est assez simple puisque le père de Half-Life, Portal, Team Fortress et DOTA 2 a signé un partenariat avec Shapeways. Du nombre d'exemplaires aux matériaux (plastique, métal...), cette société réalisant des impressions 3D à la demande reçoit les designs 3D des créateurs en herbe pour les imprimer fissa. Au designer ensuite de vendre directement ses oeuvres sur le marketplace de Shapeways ou via tout autre moyen qu'il juge efficace. Valve ponctionne au final 10 % de royalties sur chaque transaction effectuée et se réserve le droit de retirer des produits qu'il jugerait déplacés. Une réinterprétation plutôt habile de Steam... https://tinyurl.com/y74g54jo M.-H.T.