La stupidité et son corollaire, la violence, sont deux maladies profondément congénitales, ataviques qui, une fois ancrées dans l'humain, peuvent difficilement en être extirpées. S'il y a une morale aux trois saisons de la série Fargo, dont la première est rediffusée nuitamment par France 2, elle n'est peut-être pas très loin de cette proposition. Tout semble démarrer exactement de la même manière que le film du même nom, signé en 1996 par les frères Coen: de longs plans sur des plaines enneigées, une musique annonciatrice du drame, une ambiance glacée et venteuse qui semble plonger les vertus humaines dans un éternel permafrost. Martin Freeman ( TheHobbit, Sherlock Holmes) est Lester Nygaard, même minable vendeur que jouait alors William H. Macy. Lui aussi veut tuer sa femme et se laisse convaincre par un sombre et charismatique étranger passant par cette petite ville du Minnesota, Lorne Malvo (Billy Bob Thornton), de le faire. Dans le même temps, les inspecteurs Solverson et Grimly enquêtent sur une série de meurtres perpétrés dans la région. À coup de contre-pieds, de revirements incessants, d'éruptions d'humour et de violence, les deux récits vont se croiser, s'éteindre pour mieux redémarrer, dépassant le scénario initial des frères Coen pour proposer un immense moment de télévision, une comédie humaine sanglante et burlesque, mais follement addictive.

Série créée par Noah Hawley. Avec Billy Bob Thornton, Allison Tolman, Colin Hanks, Martin Freeman.

9