L'historienne de l'art et curatrice Anne Wetsi Mpoma consacre 500 mètres carrés aux artistes afro-descendants au coeur du site de Studio CityGate dans le quartier de la Petite Île à Anderlecht. On ne saurait trop recommander de découvrir cet endroit sous- titré "Black Art Gallery in Brussels" qui se découvre sur rendez-vous. Éclairé principalement aux néons -un peu de la lumière du jou...

L'historienne de l'art et curatrice Anne Wetsi Mpoma consacre 500 mètres carrés aux artistes afro-descendants au coeur du site de Studio CityGate dans le quartier de la Petite Île à Anderlecht. On ne saurait trop recommander de découvrir cet endroit sous- titré "Black Art Gallery in Brussels" qui se découvre sur rendez-vous. Éclairé principalement aux néons -un peu de la lumière du jour filtre néanmoins à travers des vitres opacifiées- et ponctué de colonnes en béton brut, ce grand espace nu impressionne le visiteur. En ce moment, c'est Mucyo qui y est exposé, un artiste de 40 ans aux origines franco-rwandaises. L'homme a opté pour un dispositif minimaliste en phase avec le caractère radical du lieu, soit des sortes de dazibaos textiles suspendus au plafond par une latte de bois clair et un fil en nylon. Si de loin, on peut imaginer ces alignements anodins, il n'en va pas de même lorsqu'on leur fait face. Les représentations en question sautent aux yeux, elles foutent le feu au regard, agissant comme un cocktail Molotov esthétique. La trame est pourtant simple car Mucyo déploie un universel visuel: des visages essentiellement féminins -des "portraits de jeunes filles en feu" serait-on tenté d'écrire- sur fond de tissu noir. Peu lui faut pour les faire apparaître: une brosse à dents et de l'eau de Javel. On ne sait pas vraiment comment il fait mais ce qui est sûr c'est qu'il guide la corrosion pour faire surgir une épiphanie sépia aux contours intemporels. L'intéressé a conçu deux séries, l'une dédiée à la femme et l'autre à des figures emblématiques de la cause noire, de James Baldwin à Nina Simone, car il pense que le salut advient à travers ces deux catégories d'êtres. Mucyo est également convaincu que c'est son rôle d'éveiller nos consciences. Il a raison de penser que ce sursaut commence par l'oeil.