Entre 1975 et 1983, Ilich Ramírez Sánchez, plus connu sous le nom de Carlos, a contribué à mettre le terrorisme international sur le devant de la scène, secouant les rédactions et les chancelleries, balayant des vies le plus souvent innocentes. " Des innocents, il n'y en a jamais pl...

Entre 1975 et 1983, Ilich Ramírez Sánchez, plus connu sous le nom de Carlos, a contribué à mettre le terrorisme international sur le devant de la scène, secouant les rédactions et les chancelleries, balayant des vies le plus souvent innocentes. " Des innocents, il n'y en a jamais plus de 10 %", proclame ouvertement l'intéressé dans ce documentaire fruit de quatre ans de parloirs à la centrale de Poissy avec la journaliste Sophie Bonnet. Durant deux décennies, Carlos aura été le terroriste le plus recherché, pour un palmarès ciblant Israël et ses alliés, les ministres de l'OPEP, la France... Le récit qu'il fait à la journaliste de sa carrière criminelle, illustré par une animation en rotoscopie et une voix off un peu caricaturale, est enrichi de témoignages d'anciens compagnons d'armes et de membres des services secrets à ses trousses, mais aussi d'archives saisissantes. Mégalo, bourru et obsessionnel, il raconte tout: l'origine vénézuélienne bourgeoise, la conversion marxiste, l'action armée avec l'Organisation de Libération de la Palestine, la convergence des luttes qui l'amènent à frayer avec l'immonde et le cynisme (bloc de l'Est et anciens nazis, allégeance à l'argent et au luxe...). Glaçant et à charge, malgré une fascination manifeste pour ce personnage miraculeusement vivant et qu'on aurait plutôt imaginé au terminus des prétentieux.