"PEN"

Dropa Disc # 004
...

Dropa Disc # 004 8 Enregistré à Anvers en 2015, PEN (pour Parker, Edwards, Noble) est le premier disque du saxophoniste Evan Parker (ici au ténor) en compagnie du batteur Steve Noble, longtemps l'un des secrets les mieux gardés de la musique improvisée britannique. Arbitré par la basse du solide Edwards, leur rencontre lors ce concert (dont seule une partie, restreinte mais significative, est restituée dans ce beau disque) fait de singulières étincelles. Extrait récemment de son confinement insulaire par Peter Brötzmann, Noble se révèle être pour Parker (comme il le fut pour l'Allemand) une formidable rampe de lancement. Les deux titres composant l'album débutent de façon identique: Noble puis Edwards ouvrent le bal avant que Parker ne s'insinue entre eux pour occuper ensuite une place de plus en plus centrale avant de se retirer un temps, pour laisser à nouveau la section rythmique en tête-à-tête, cassant ainsi la linéarité (trop prévisible?) de la musique créée. De longueurs à peu près égales, les Tracks 1 et 2 voient le saxophoniste y dessiner d'ébouriffantes arabesques en respiration circulaire, que le batteur encadre et mitraille de ses cymbales et des frappes sèches de ses caisses, les trois complices atteignant leur point d'incandescence maximale dans le final d'un disque où ils ne forment plus qu'une seule entité en route vers l'inconnu. PH.E.