" Étrange histoire" nous dit le titre... Et c'en est bien une. Pour qui connaît la vie et l'oeuvre d'Elzo Durt, le retrouver du côté du Sablon peut déconcerter -il est à noter que l'on est déjà en droit de s'ébahir du fait qu'il soit accroché à Bruxelles. Tombé dans le chaudron du skate et du punk-rock depuis sa plus tendre enfance, ce graphiste dévoyé est davantage marché aux puces que quartier des antiquaires. C'est...

" Étrange histoire" nous dit le titre... Et c'en est bien une. Pour qui connaît la vie et l'oeuvre d'Elzo Durt, le retrouver du côté du Sablon peut déconcerter -il est à noter que l'on est déjà en droit de s'ébahir du fait qu'il soit accroché à Bruxelles. Tombé dans le chaudron du skate et du punk-rock depuis sa plus tendre enfance, ce graphiste dévoyé est davantage marché aux puces que quartier des antiquaires. C'est donc légitimement que l'on s'étonne de le trouver exposé dans la galerie Hallet, qui s'est fait un nom pour sa sélection d'artistes plutôt gagnés à l'art pictural. La surprise est d'autant plus totale que celui qui a l'habitude de débarquer avec ses oeuvres roulées sous le bras déboule ici avec des impressions diasec ultra-qualitatives, des sérigraphies léchées et des caissons lumineux du plus bel effet. On entend d'ici les jaloux hurler au "sell out", ce vendu qui trahit la cause des marges. Ce serait une grave erreur, l'environnement classieux qui tend les bras à Durt n'altère en rien sa palette acide et son imagerie psychédélique. Au contraire, sagement alignées et offertes au regard, les compositions s'affichent dans leur perfection. Elles disent à la fois le génie de l'agencement qu'est l'artiste -une "hystérie visuelle stakhanoviste" qui mitraille sec!-, mais également l'incroyable chineur iconographique en lui -il n'a pas son pareil pour panacher des cases hyper-obscures piquées à des dessinateurs oubliés avec des illustrations glanées dans des magazines des années 50-60. On savoure aussi son humour malfaisant, entre gamin réduit à l'état de carpette - Violences parentales- et mauvaise blague faite sur le dos de nos voisins du nord du pays - Et Vlams! qui rappelle le célèbre "Paf le chien". Cette petite quinzaine d'oeuvres imparables n'oublie pas de susurrer le lien indéfectible qu'elle entretient avec la scène musicale -le label Born Bad mais aussi les groupes PyPy, Fred Pallem & Le Sacre du Tympan... C'est l'essence même qui fait tourner la machine Durt.