" En ce moment, je me refais toute la filmo de Kurosawa. J'ai bouclé sa "tétralogie de la misère", puis j'ai eu l'extraordinaire choc de découvrir l'une de ses oeuvres que je n'avais jamais vue, Entr...

" En ce moment, je me refais toute la filmo de Kurosawa. J'ai bouclé sa "tétralogie de la misère", puis j'ai eu l'extraordinaire choc de découvrir l'une de ses oeuvres que je n'avais jamais vue, Entre le ciel et l'enfer . C'est l'histoire d'un homme d'affaires très puissant qui est à la tête d'une immense industrie de chaussures au Japon et qui est complètement obsédé par sa réussite sociale. Jusqu'au jour où on lui annonce que son fils a été kidnappé. Il s'aperçoit très vite que ce n'est pas son enfant, mais celui de son chauffeur. Pour lequel on lui demande une énorme rançon. Il se retrouve donc face à un dilemme: payer ou non pour un fils qui n'est pas le sien. Le film m'a sérieusement mis KO. C'est une merveille, une véritable explosion, qui joue avec les espaces purs du cinéma: espace physique, espace mental, espace mémoriel... Je ne sais pas comment ce film m'a échappé aussi longtemps. Mais là, il m'a renversé."