Près d'un tiers des détenus en France sont des "prévenus", des personnes en détention provisoire, attendant que l'instruction soit menée à terme. En raison d'une justice trop pressée d'arrêter un coupable, d'un système obnubilé par la politique du chiffre et dépassé par ses cons...