Il n'a fallu que trois albums à Angel Olsen pour devenir l'une des musiciennes les plus en vue de ce qu'on appellera, faute de mieux, la scène indie américaine. La jeune femme commencera par se lover dans des chansons folk crépusculaires, avant d'élargir toujours un peu plus le spectre. Mais sans jamais s'éloigner d'une certaine noirceur. Ex-ado gothique, Angel Olsen a pris en effet le pli de trousser des mélancolies tourbeuses, portées par sa voix grave et profonde. Née en 1987, du côté de St-Louis, dans le Missouri, elle a ainsi pu souvent donner l'impression d'avoir été davantage influencée par le crooning sépulcral d...