"Durand Jones & The Indications"

Publié initialement en 2016 sur le petit label Colemine (il bénéficie aujourd'hui d'une réédition sur Dead Oceans, augmentée d'un live),...

Publié initialement en 2016 sur le petit label Colemine (il bénéficie aujourd'hui d'une réédition sur Dead Oceans, augmentée d'un live), le disque est le premier de Durand Jones, saxophoniste de l'Indiana passé derrière le micro, et ses Indications. Enregistré dans une cave, sur un quatre-pistes, l'album transpire la soul et le r'n'b dans ce que ces idiomes peuvent avoir de plus classique. On ne peut s'empêcher de penser aux grands maîtres, tels Otis Redding ( Can't Keep My Cool), Joe Tex ( Groovy Babe) ou les Delfonics ( Is It Any Wonder). Le tout avec une côté laid-back qui empêche l'exercice de virer au pastiche.