Tout oser: un sax vaporeux ( A Ballet), des boucles de synthés trop lascifs ( Stuck in a Summer Love), des grognements funky ( Venezia) et même l'irruption incon...

Tout oser: un sax vaporeux ( A Ballet), des boucles de synthés trop lascifs ( Stuck in a Summer Love), des grognements funky ( Venezia) et même l'irruption incongrue d'un break instru aux visées carnassières ( Domestic Tasks). Le trait d'union? La voix de Tellier, qui semble constamment trafiquée à l'hélium et rappelle différentes mutations vocoderisées à la PNL: pas étonnant vu que le producteur de ces derniers, Nk.F (ingé son des grands du rap français), est l'un des intervenants de cet album passe-muraille (du son). Qui explore les mutations entre un hybride de variété française possiblement cheesy ( Oui) et le groove tout droit sorti de la cuisse d'années 80 sous stéroïdes ( Hazy Feelings). Décomplexé et culotté, suffisamment pour que certains en haïssent le résultat.