"The Good Is a Big God"

Parce qu'elles n'ont jamais cessé de chercher les ouvertures les musiques brésiliennes ont toujours muté avec une grâce particulière. De cet état ...

Parce qu'elles n'ont jamais cessé de chercher les ouvertures les musiques brésiliennes ont toujours muté avec une grâce particulière. De cet état d'esprit, Domenico Lancellotti est le digne héritier. Membre d'un trio à tête tournante, baptisé +2, avec Moreno Veloso (le fils de) et Alexandre Kassin, il publie ici son second véritable disque solo. Où l'on retrouve malgré tout les précités, ainsi que l'Anglais Sean O'Hagan (The High Llamas), pour un disque confectionné en grande partie en 2012, aux JO de Londres, en préparation de ceux de Rio. Tropicaliste dans l'esprit ( Asas), il mélange langueur bossa ( Voltar-Se) et poussée de fièvre disco-samba ( Shanti Luz), dans un savant montage avant-pop.