"Ninja Tune XX - 20 Years of Beats & Pieces"

Distribué par Ninja Tune/Pias.
...

Distribué par Ninja Tune/Pias. Un beat en dit parfois plus long qu'un long discours. En fouillant le foisonnant coffret célébrant les 20 ans du label Ninja Tune, il faut directement se rendre sur le Dub Styles de Roots Manuva, remixé par Micachu. Après 40 secondes de grésillements dub, Rodney Smith prend le micro, "big on the spliff", et puis, BOUM, le coup de massue, à la fois étouffé et intraitable, le beat élégant et impitoyable. Tel un Ninja. Cela fait donc 2 décennies que le label anglais pratique une esthétique du groove bien à lui. A la base du projet, il y a le duo de DJ's londoniens Coldcut. Fin des années 80, Jonathan More et Matt Black ont déjà marqué plusieurs fois l'histoire de la pop: avec leurs tubes pour Yazz ( The Only Way Is Up) ou Lisa Stanfield, ou encore leur remix emblématique du Paid In Full d'Eric B & Rakim (avec son sample d'Ofra Haza). Mais le succès a un prix. Comme la pression exercée par leur maison de disques, une major toujours en quête de tubes. Au retour d'un déplacement au Japon, Coldcut décide alors de créer son propre espace de jeu. L'imagerie du ninja colle parfaitement avec l'esprit du nouveau label, créé presque en contrebande (coincé par son contrat, Coldcut ne pourra sortir de morceaux sur Ninja Tune que plusieurs années plus tard). Le catalogue de la nouvelle écurie développera une musique électronique aventureuse, partant du hip hop pour brasser un maximum de genres connexes, de l'electronica au rare funk, du dubstep à la soul. En 20 ans de labeur, il y avait de quoi monter un best of insubmersible. A la place, Ninja Tune a préféré regarder en avant. Au programme donc, pas de rétrospective à proprement parler, mais une compilation faite essentiellement de nouveaux matériaux ou de remix d'anciens titres phares (le Witness de Manuva, le Toccata de Jaga Jazzist...). La version réservée au grand public court sur 4 CD (une édition -très- limitée en contient 2 autres, plus un bouquin, des 45t...). Tous les locataires de la maison Ninja Tune sont de la revue: Roots Manuva, Bonobo, Mr Scruff, The Herbaliser, Amon Tobin... ainsi que les petits nouveaux Andreya Triana, Speech Debelle, The Bug ou encore The Heavy, groupe soul vintage qui montre l'étendue sonique du label et de ses étiquettes apparentées (Big Dada, Counter Records). Parmi les remixeurs invités à venir mettre leur grain de sel, ont notamment répondu présents: Four Tet, Modeselektor, Diplo, The Orb, Flying Lotus... Que du beau monde. Résultat: le taux de réussite est exceptionnel pour ce genre de compilation, les trois quarts des titres valant largement le coup d'oreille. Surtout, loin de l'exercice d'anthologie classique, le coffret offre une vision panoramique du groove actuel. Sans £illères, il tisse ainsi des liens entre les différents courants (dubstep, hip hop...), démontrant au passage le rôle fondamental qu'y a joué, et que continue d'avoir, la scène anglaise. Epatant. Soirée anniversaire le 30/09, à l' Ancienne Belgique, Bruxelles. Complet. Laurent Hoebrechts