"Minna Miteru"

Le Japon réserve à ceux qui s'y aventurent un incroyable choc culturel. Fomentée par Morr Music et le label Alien Transistor de Markus Acher (le guitariste et chanteur de The Notwist), la compilation Minna Miteru explore en deux albums et 27 morceaux la musique indé et expérimentale nippone contemporaine. La guide à l'oreille baladeuse, la ...

Le Japon réserve à ceux qui s'y aventurent un incroyable choc culturel. Fomentée par Morr Music et le label Alien Transistor de Markus Acher (le guitariste et chanteur de The Notwist), la compilation Minna Miteru explore en deux albums et 27 morceaux la musique indé et expérimentale nippone contemporaine. La guide à l'oreille baladeuse, la curatrice à la sélection audacieuse s'appelle Saya Ueno, soit la moitié du duo Tenniscoats qui joue depuis quelques années avec Acher dans le supergroupe Spirit Fest et invite ici à un formidable dépaysement mélomane au pays du Soleil levant. Loin de la musique traditionnelle et de la pâle copie occidentale, Minna Miteru s'inscrit autant dans la diversité que dans la modernité, dans la beauté platonique que dans la géniale incongruité. Saya braque les projecteurs sur ses amis, collaborateurs et coups de coeur pour dépeindre toute la vitalité d'une scène méconnue dans nos contrées. Folk, electronica, expérimentation et paysagisme sonores... De l'entêtant et juvénile But, Dance de Satoko Shibata à To To To de Tomoaki Saito et Tenco Matsuri avec ses relents tropicalistes en passant par Popo et sa délicieuse musique de jeu vidéo ( Kibito), Minna Miteru est une invitation à la curiosité. S'y croisent un improbable one man orchestra qui bricole ses instruments (Ichi), un singer-songwriter psychédélique (Aritomo) et de probables fans du Big Lebowski (le Kasumi Trio avec Persian Rug). Prépare-toi un verre de saké, installe-toi dans ton salon, la télécommande à portée de main. Pas toujours évidente à suivre, cette généreuse et pointue compilation te fera découvrir, voyager et peut-être même oublier tes vacances d'été.