C'est un peu façon philo de comptoir que la FLB annonce le titre de sa 41e édition: " Le monde appartient aux femmes. " Un thème à l'ironie douce assumée, suivi d'un sous-titre l'émoussant sur le champ, qui rappelle au galop une gent masculine dont la Foire ne voulait tout de même pas se priver "... et quand on parle des femmes, les hommes ne sont jamais loin." Des femmes, des hommes, des écrivains: voilà un programme qui ne fera peut-être pas date par ses...

C'est un peu façon philo de comptoir que la FLB annonce le titre de sa 41e édition: " Le monde appartient aux femmes. " Un thème à l'ironie douce assumée, suivi d'un sous-titre l'émoussant sur le champ, qui rappelle au galop une gent masculine dont la Foire ne voulait tout de même pas se priver "... et quand on parle des femmes, les hommes ne sont jamais loin." Des femmes, des hommes, des écrivains: voilà un programme qui ne fera peut-être pas date par ses audaces, mais qui ne manque pas d'excellents rendez-vous. Visite guidée en 4 arrêts. Des têtes d'affiche"Côté femmes" -donc-, on attend Ingrid Betancourt, la Finlandaise Sofi Oksanen (Prix Femina pour Purge, voir son texte inédit en page 8), la polardeuse Patricia MacDonald, Joumana Haddad (écrivain libanaise à l'origine du premier magazine érotique du monde arabo-musulman), Laure Adler (auteur d'une récente bio de Françoise Giroud). "Côté hommes", Tahar ben Jelloun, Jérôme Ferrari, Alexandre Jardin, Régis Jauffret, Mathias Enard, ou Éric-Emmanuel Schmitt préparent déjà leur stylo. Une innovation goûtueAu-delà des clivages de sexes, " Quand on parle de gastronomie, c'est l'affaire de tous. " La Foire pense cette année à ceux qui préfèrent lire pour manger, ouvrant 400m2 de ses quartiers aux livres de cuisine, suivant la courbe folle de leur véritable success story en librairie. Direction "Le Palais gourmand" pour découvrir une librairie culinaire et des démonstrations orchestrées par de grands chefs. Avec bar à épices et champagnothèque à la clé. Carrément. Une vie nocturne Vendredi 18 dès 20 h, l'unique nocturne de la Foire se déclinera en 2 ambiances marquées, puisque poésie et roman noir s'y partageront la lumière. Avec notamment, côté rues sombres, une alléchante rencontre autour du rôle social du polar. Des rencontres au sommetComme toujours, c'est dans ses rencontres que la Foire va au plus pointu. "Simenon et les femmes". (jeudi 17, 14 h, Le Cafffé), "Polar au féminin" avec Patricia MacDonald, Catherine Fradier et Dominique Sylvain. (samedi 19, 13 h, le l@b), "De nos petites histoires à la grande Histoire: la littérature en action" avec Jérôme Ferrari, Claro et Mathias Enard. (samedi 19, 16 h, le Cafffé), "Politique, élections, fait divers: et l'amour dans tout ça?"avec Régis Jauffret et Bessa Myftiu. (samedi 19, 18 h, Le Cafffé), "Séries télé: les écrivains sous influence?" Avec Laure Limongi et Claro. (dimanche 20,14 h, le Cafffé). Y a plus qu'à piocher... YSALINE PARISIS