On ne compte plus les films et séries consacrés aux zombies et aux morts-vivants. Difficile, dans cette vague impressionnante où le meilleur côtoie le pire, d'émerger avec des qualités propres à électriser l'amateur ...

On ne compte plus les films et séries consacrés aux zombies et aux morts-vivants. Difficile, dans cette vague impressionnante où le meilleur côtoie le pire, d'émerger avec des qualités propres à électriser l'amateur forcément un peu blasé. Le réalisateur coréen Yeon Sang-ho y parvient pourtant avec un brio certain. Il faut prendre sans hésiter son Dernier train pour Busan, et plonger dans un spectacle d'action et d'horreur mené à 300 à l'heure. Tout commence quand une personne infectée par un étrange virus frappant certaines zones du pays parvient in extremis à monter à bord de l'express KTX en direction de la ville de Busan. Très vite, la contagion aura lieu, wagon après wagon, transformant voyageurs et employés des chemins de fer en monstres agressifs et assoiffés de sang... D'une tension constante, semé d'épisodes inventifs et de grands moments de mise en scène, le film atteint des sommets ahurissants dans son genre populaire, tout en restant jusqu'au bout très intelligent.