Deradoorian
...

Deradoorian "The Expanding Flower Planet" DISTRIBUÉ PAR ANTICON/KONKURRENT. 8 Tout a beau venir à point à qui sait attendre, certains parfois finissent par céder au découragement. Par baisser les bras devant cette cruelle course avec le temps qu'on ne gagne jamais vraiment. Six ans se sont écoulés entre le premier EP, Mind Raft, d'Angel Deradoorian et son premier album solo, depuis quelques semaines seulement chez tous les bons disquaires. Deradoorian, ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, voire sans doute carrément rien. La jeune femme d'origine arménienne, 30 ans l'an prochain, n'en a pas moins déjà sacrément roulé sa bosse. CV express, références professionnelles en vrac: Angel a, de 2007 à 2012, partagé avec David Longstreth les folles aventures de Dirty Projectors. Elle a enregistré en 2009 une chanson, I Wanna Be Your Boyfriend, avec son ami le claviériste de Vampire Weekend Rostam Batmanglij et le chanteur de Ra Ra Riot Wes Miles pour leur projet Discovery. Elle a été invitée en 2011 par Animal Collective à se produire au festival All Tomorrow's Parties, et est membre des Slasher Flicks, le projet parallèle injustement sous-estimé d'Avey Tare. Ajoutez-y une participation au dernier Flying Lotus (la chanson Siren), des collaborations en pagaille (elle a chanté pour Prefuse 73, Phosphorescent, The Roots, Brandon Flowers et U2...) et vous aurez compris que ce bout de femme est tout sauf un oiseau tombé du nid. Branchée astrologie, inspirée par Alice Coltrane, Björk, Kate Bush, le krautrock de Can et Radiohead période Kid A, Angel Deradoorian a étudié l'Inde orientale, le Moyen-Orient, le Japon traditionnel et la culture amérindienne pendant la lente et patiente fabrication de The Expanding Flower Planet. Ces dix chansons, elle les a enregistrées pratiquement toute seule, jonglant avec les instruments et appelant sa soeur, qui l'accompagnera dans un premier temps en tournée, à la rescousse: la musique chez les Deradoorian est affaire de famille. Hippie, dreamy, arty, brainy, The Expanding Flower Planet (dont le titre vient d'une tapisserie mandala chinoise qui pend dans son studio) est une quête philosophique. Un voyage en navette spatiale et musicale en direction d'une étrange planète où Dera l'exploratrice nous dépose pour mieux nous perdre, bercés par son chant de sirène martienne et ses décors extra-terrestres. Electronica, pop expérimentale, freak folk et musiques traditionnelles... Tandis que Beautiful Woman donne le tournis au décollage, l'expédition se fait plus flottante et spirituelle. Paysages acoustiques et cliquetis électroniques en apesanteur, les mondes de Deradoorian sont autant de petites conversations avec l'au-delà. "How Do You Know? Who Can Tell The Truth? How Do We Learn So We Can All Teach?"Ambitieux et complexe, fluide et savant, The Expanding Flower Planet est un disque métaphysique qui questionne la sagesse et la connaissance et semble convaincu qu'on en sait beaucoup plus qu'on ne le pense. Une nouvelle aventurière un peu barge à ranger près des St Vincent, Björk, tUnE-yArDs et autre Juana Molina. LE 01/11 AU WITLOOF BAR (BOTANIQUE). JULIEN BROQUET