"Dead Cross"

ROCK Distribué par Ipecac.
...

ROCK Distribué par Ipecac. 8 Même quand on n'entend plus trop parler de lui, Mike Patton est toujours là. En train de bosser dans l'ombre, de se promener sous les radars. D'enregistrer des disques de cinglés ou de se lancer dans la chanson italienne... Prenons l'an dernier. Alors que Faith No More venait de sortir en 2015 son premier album en 18 ans, killer Mike dégainait déjà un projet avec le TV On The Radio Tunde Adebimpe (Nevermen) et un disque (Bacteria Cult) avec le compositeur norvégien John Erik Kaada. Il donnait de la voix dans un jeu vidéo (Edge of Twilight) et sur deux titres du dernier album de Mark Kozelek... Dans le rayon Patton de votre discothèque, à côté des Mr. Bungle, des Fantômas, des Tomahawk, du Peeping Tom, du Lovage et de ses aventures avec John Zorn, vous pourrez désormais ranger le premier disque de Dead Cross. Le bientôt quinquagénaire s'est cette fois fait recruter par l'ancien batteur de Slayer Dave Lombardo (Fantômas), le bassiste Justin Pearson (Retox, Swing Kids, The Locust) et le guitariste Michael Crain (Retox) pour remplacer leur chanteur Gabe Serbian. Agressif, sauvage, hurleur, Dead Cross se fait coproduire par Ross Robinson (les grandes heures de Korn, Sepultura, At The Drive-In), reprend le Bela Lugosi's Dead de Bauhaus et vous récure les oreilles en mode sado-maso (Grave Slave). Entre Faith No More et Fantômas, punk hardcore, thrash, métal et grindcore, cris de kamikaze et lugubres murmures, Dead Cross est le super disque d'un supergroupe. Ni plus ni moins. J.B.