"uknowwhatimsayin¿"

Jusqu'ici, Danny Brown était d'abord ce grand échassier du hip-hop ricain, personnage un peu foufou à la coiffure hirsute, rappant avec une voix de canard:...

Jusqu'ici, Danny Brown était d'abord ce grand échassier du hip-hop ricain, personnage un peu foufou à la coiffure hirsute, rappant avec une voix de canard: une figure originale, aussi passionnante qu'irritante. Avec uknowwhatimsayin¿, le rappeur de Detroit affiche un nouveau look capillaire -une coupe courte, presque ordonnée. Une manière de suggérer que, pour son cinquième album, il aurait calmé ses extravagances? Pas si vite. Si Danny Brown fait mine de rester davantage dans les clous, son rap continue d'avancer de guingois. Toujours abrasif ( 3 Tearz avec Run The Jewels) et décalé, il profite juste de l'apport de Q-Tip (producteur exécutif de l'album) pour enrichir sa palette de couleurs plus soulful ( Best Life, Shine). Une vraie réussite.