Magazine mensuel, concerts, fêtes, expos, performances... pour un abonnement de 8 euros par mois: Subbacultcha, plateforme culturelle vivante et moderne, défend depuis sept ans la musique et l'art indépendants. Le 28 janvier, elle prendra une nouvelle fois possession de l'Ancienne Belgique pour la trois...

Magazine mensuel, concerts, fêtes, expos, performances... pour un abonnement de 8 euros par mois: Subbacultcha, plateforme culturelle vivante et moderne, défend depuis sept ans la musique et l'art indépendants. Le 28 janvier, elle prendra une nouvelle fois possession de l'Ancienne Belgique pour la troisième édition de son festival The Sound of the Belgian Underground. La notion de "souterrain" a fortement évolué ces dernières années mais pour ce qui est d'éclairer les tunnels les plus obscurs, Subbacultcha est un partenaire de choix. La pop délicate, intimiste, introspective et électronique de l'Anversoise Afia. Le post-punk noisy et hurleur de Crowd of Chairs. La nouvelle révélation de la raposphère belge (Le 77). Le métal psychédélique de Wolvennest. Les paysages sonores d'Obsequies. Le rock'n'roll incestueux (la mère, le fils et la fille) de Sale Gosse... Ouvrez grands les tympans. Le dimanche 28 janvier, de 15 h à 22h30, l'AB Box fera la fête aux marges et célébrera l'inconnu. Au-delà des concerts, The Sound of the Belgian Underground, ce sera aussi un petit marché, le B(r)and Market, rassemblant vingt labels, collectifs artistiques et autres éditeurs forcément indépendants. Le magazine anti-patriarchie Girls Like Us, le magasin Crevette Records et le collectif Perron Zes, responsable du graphisme de Zwangere Guy seront entre autres de la partie. Deeper underground, comme le chantait ce bon vieux Jamiroquai...