"Yallah Mickey Mouse"

Patron de Bongo Joe, le disquaire et label genevois à l'oreille chercheuse (Altin Gün, Yin Yin...), Cyril Yeterian est aussi musicien. Avec le trio Mama Rosin, produit par Jon Spencer et signé par le Reverend Beat-Man, le Suisse célébrait il y a dix ans la musique cajun. Cyril Cyril est une autre affaire. S'il a baptisé sa stru...

Patron de Bongo Joe, le disquaire et label genevois à l'oreille chercheuse (Altin Gün, Yin Yin...), Cyril Yeterian est aussi musicien. Avec le trio Mama Rosin, produit par Jon Spencer et signé par le Reverend Beat-Man, le Suisse célébrait il y a dix ans la musique cajun. Cyril Cyril est une autre affaire. S'il a baptisé sa structure du nom de George "Bongo Joe" Coleman, un musicien de rue populaire au Texas qui a joué toute sa vie sur le pavé malgré les offres lucratives de salles établies, Yeterian n'est pas un Américain qui s'ignore. C'est un citoyen du monde. Né de sa rencontre avec Cyril Bondi, batteur et percussionniste aventureux venu du milieu expérimental (Diatribes, La Tène...), Cyril Cyril a le sens du groove et le goût du voyage. L'envie de danser. Le besoin de penser, aujourd'hui et demain. Panser les plaies aussi, béantes dans une société qui s'effrite et un monde qui s'écroule. " Requins devenus rois", " déluge d'agneaux tombés dans les gueules d'une légion de loups"... Animal se demande où sont passés les humains. Là où Les Gens peste l'encerclement permanent: de la Grande Muraille au Mont-Saint-Michel, des heures de pointe aux marchés de Noël... Poétique et politique, Yallah Mickey Mouse est un disque qui veut changer d'air ( Le Grisou) et où on se prend la main pour affronter l'adversité ( Effondrement). Deux ans après Certaine Ruines, Cyril Cyril sort un album secoué. Punk à sa manière. Tantôt hippies à crête, tantôt Touaregs genevois et bien plus encore, Cyril et Cyril mélangent le kraut aux musiques arabes et mettent une droite psychédélique au non-sens du monde.