"If Words Were Flowers"

Le titre du disque est un clin d'oeil à sa mère, chanteuse de gospel qu'il suivait, enfant, d'église en église et qui lui demandait de lui offrir de...

Le titre du disque est un clin d'oeil à sa mère, chanteuse de gospel qu'il suivait, enfant, d'église en église et qui lui demandait de lui offrir des fleurs tant qu'elle était là. Si le troisième album de Curtis Harding est un joli bouquet, sa soul vintage cache quelques épines. Le chanteur d'Atlanta qui a fait du hip-hop, fondé un groupe (Night Sun) avec un Black Lips (Cole Alexander) et été choriste pour CeeLo Green (la moitié du groupe Gnarls Barkley), joue avec le r'n'b, le jazz, le funk, le rock et le psychédélisme sur onze chansons marquées par le confinement et le mouvement Black Lives Matter. Un vibrant appel à l'amour en ces temps troublés, qui lorgne du côté de Curtis Mayfield et d'un Stevie Wonder...