À Wall Street, dans les cercles fermés du pouvoir saoudien et dans les couloirs du Kremlin se joue une véritable partie de poker économique et géopolitique avec pour enjeu le prix du carburant, ses fluctuations, ses profits mirobolants et une course folle pour rafler la mise. C...

À Wall Street, dans les cercles fermés du pouvoir saoudien et dans les couloirs du Kremlin se joue une véritable partie de poker économique et géopolitique avec pour enjeu le prix du carburant, ses fluctuations, ses profits mirobolants et une course folle pour rafler la mise. Ce documentaire de Jean Crépu raconte comment, en 2012, l'étude d'un jeune analyste français des marchés pétroliers, prédisant la chute prochaine des cours du pétrole, a fait l'effet d'une bombe. Surtout lorsque cette analyse démarrée au cours du troisième choc pétrolier, en 2008, alors que le baril atteignait les 150 dollars, et que l'épuisement annoncé des ressources prophétisait une hausse constante, s'est avérée. Entre 2013 et 2016, le baril de brut aura perdu 70 % de sa valeur. Mais c'est à un bras de fer à l'échelle mondiale que se livrent les pays membres de l'OPEP (Arabie saoudite, Venezuela...), la Russie et les États-Unis, alors que ces derniers, gavés de leur pétrole de schiste, se sont hissés cette année au sommet de la production. Récap historique, analyses d'experts, questions qui fâchent: le reportage est une plongée dans les calculs les plus vils, les manipulations les plus tordues et les enjeux majeurs de l'époque, éclairés par une faible lumière venue de Norvège, qui a fait de son pétrole une manne financière pour amorcer la transition écologique.