S'il est une série qui n'a guère pris de rides, c'est bien celle de l'Italien Hugo Pratt. Pourtant entamées dès 1967, les aventures de son marin maltais taciturne et romantique restent à la fois une référence et un plaisir de lecture qui n'ont rien perdu de leur pertinence et...

S'il est une série qui n'a guère pris de rides, c'est bien celle de l'Italien Hugo Pratt. Pourtant entamées dès 1967, les aventures de son marin maltais taciturne et romantique restent à la fois une référence et un plaisir de lecture qui n'ont rien perdu de leur pertinence et de leur modernité un demi-siècle plus tard. La preuve par cette nouvelle intégrale des 29 aventures, longues et courtes, de Corto Maltese, qu'on nous dit disponible en tirage limité: les douze albums d'origine (de La Ballade de la mer salée à Mû) en sont devenus sept, rassemblés dans un beau coffret pour une fois abordable. Et pour ceux qui posséderaient déjà l'ensemble et qui n'aiment pas doublonner, Casterman propose par ailleurs la réédition de ce que l'auteur italien appelait lui-même sa " trilogie des religions": trois récits indépendants de sa série mythique, dont le fameux Jesuit Joe, suivi dans la réédition de La Macumba du gringo et de À l'ouest de l'Éden. Jesuit Joe, métis indien à la recherche de sa soeur dans le Grand Nord canadien, personnage mutique on ne peut plus "prattien", tiraillé entre ses besoins de vengeance et de fraternité, vaut à lui seul plus qu'un coup d'oeil. On en viendrait à espérer une troisième vague pour se délecter de ces 1 600 pages de Pratt.