Lauréat 2016 du Prix Orange du livre pour son impressionnant Défaite des maîtres et possesseurs, Vincent Message signe avec ce copieux Cora dans la spirale ce qui aurait pu être le grand roman des dérives du capitalisme. Riche de recherches que l'on imagine très...

Lauréat 2016 du Prix Orange du livre pour son impressionnant Défaite des maîtres et possesseurs, Vincent Message signe avec ce copieux Cora dans la spirale ce qui aurait pu être le grand roman des dérives du capitalisme. Riche de recherches que l'on imagine très poussées, d'une volonté de dresser toute une galerie de portraits bien léchés, sous couvert d'une enquête fictive sur Cora -jeune cadre marketing d'une compagnie d'assurances, dont le destin nous est promis funeste dès les premières pages-, il fait preuve d'une ambition pas si fréquente en littérature contemporaine: celle de tout embrasser, qui plus est sans distribuer (trop) radicalement bons et mauvais points, dans un contexte de cauchemar social dont les coupables sont déjà tout désignés. Comme son narrateur/journaliste, Vincent Message chronique ces existences broyées par les "cost-killers", la peur généralisée du naufrage dans la précarité et la perte de sens sous les slides et les feuilles de calcul des logiciels bureautiques. Ce faisant, il se laisse souvent aller, dans un style perdant en délicatesse, à l'émission de longs éditoriaux certes élégants, mais un poil professoraux. Au détriment, parfois, de l'intrigue elle-même, qui pâtit de l'usage de ficelles un peu épaisses.