"Jassbusters"

Dans le genre guitares au ralenti et pop délavée détendue du slip, il n'y a pas que le gugusse Mac DeMarco. Il y a aussi le beautiful freak néo-zélandais Connan ...

Dans le genre guitares au ralenti et pop délavée détendue du slip, il n'y a pas que le gugusse Mac DeMarco. Il y a aussi le beautiful freak néo-zélandais Connan Mockasin. Deux ans après Soft Hair, son projet avec Sam Dust (Late of the Pier), et quatre longues années après Caramel (son dernier album solo), le pote de Charlotte Gainsbourg signe avec Jassbusters un concept album plutôt sobre. La BO d'un film réalisé et joué par Connan himself commencé il y a 20 ans avec des comics et des courts-métrages. Si Bostyn 'n Dobsyn raconte la rencontre entre un prof de musique et son élève, le disque réveille le fantôme de Prince ( Con Conn was Impatient), invite James Blake ( Momo's) et sent bon le farniente. Sympa mais pas passionnant.