La production de la NES Mini Classic de Nintendo vient de s'arrêter aux États-Unis. Et les gamers console des années 80 et 90 pleurent des rivières de pixels. Mais leurs homologues sur disquettes affichent un large sourire puisque l'Amiga se paie un nouveau tour de piste. Créé par Darma Projects, l'Armiga Full Edition enferme ainsi un micro PC accompagné d'un lecteur de floppy compatible avec les Amiga 500 et 1200. La bécane de Commodore qui faisait trembler le standard PC il y a un quart de siècle se met au goût du jour via des ports USB, SD et surtout une précieuse sortie HDMI en 720 p, indispensable sur nos télés actuelles. Tournant sous Android, le boîtier qui lance également Netflix et Gmail sans sourciller est malheureusement imprimé en 3D. Autre défaut qui fera crier les puristes au scandale: ses jeux ne se bootent pas directement depuis ses disquettes et créent une copie avant de le démarrage. Le prix à payer pour, à nouveau, être bercé par le doux ronronnement des têtes de lecture...

www.armigaproject.com

M.-H.T.