Aux États-Unis, les cartes traçant la géographie criminelle de grandes villes sont monnaie courante. Dénonçant les algorithmes de meurtre prédictif utilisés par la police new-yorkaise, White Collar Crime Ri...

Aux États-Unis, les cartes traçant la géographie criminelle de grandes villes sont monnaie courante. Dénonçant les algorithmes de meurtre prédictif utilisés par la police new-yorkaise, White Collar Crime Risk Zones les détourne pour deviner où le prochain crime en col blanc surgira. Évasion fiscale, contrefaçon, discrimination à l'embauche... L'application également déclinée en site Web précise les visages, le type d'activité criminelle et la gravité des potentiels méfaits. Le projet open source se base sur des infos de l'autorité de régulation financière américaine et souligne le non-sens d'un déploiement de rue policier basé sur des algorithmes discriminants selon ses créateurs. Épaulé par le journal de gauche New Inquiry, le projet redessine Manhattan en repère de voyous tacheté de rouge sur la carte. Un contre-pied essentiel d'autant que d'autres applis comme SketchFactor utilisent la même méthode pour avertir des quartiers US dangereux et engendrer une paranoïa raciale. WWW.WHITECOLLAR.THENEWINQUIRY.COM M.-H.T.