Comment se porte le Fuse en 2018? Visiblement bien, merci pour lui. "Je croise les doigts, mais depuis janvier, tout fonctionne, explique Nick Ramoudt . Malgré des line-ups pas toujours évident, le public répond p...

Comment se porte le Fuse en 2018? Visiblement bien, merci pour lui. "Je croise les doigts, mais depuis janvier, tout fonctionne, explique Nick Ramoudt . Malgré des line-ups pas toujours évident, le public répond présent. Honnêtement, cela fait du bien après deux dernières années parfois compliquées." Le 8 juillet prochain, le club organisera également pour la deuxième fois son événement outdoor, du côté d'Anderlecht, en-dessous du ring. Un "festival de proximité, avec une affiche inédite, où le DJ est au même niveau que le public", loin des rendez-vous mastodontes -ce qui ne l'empêchera pas d'avoir également sa scène lors du prochain Tomorrowland. Le Fuse ne devrait donc pas chômer l'été prochain. Nick Ramoudt envisage même de rester ouvert pendant les deux mois. "L'idée est de proposer une affiche avec trois Belges et un guest, pour une entrée à huit euros. Tout le monde n'a pas envie de claquer 60 ou 80 euros, minimum, pour une soirée dans un grand festival. Je pense qu'il y a des choses à faire pour ceux qui veulent fuir les événements de masse."