D.J. Bryant n'est pas un auteur prolifique: à 40 ans, il n'a produit "que" pour quelques revues underground américaines comme Mome ou le très explicite Cinema Sewer. Voici que paraît enfin son premier recueil de nouvelles. Celles-ci concentrent les obnubilations d'artist...