L'être humain reconnaît naturellement des visages, même là où il n'y en a pas. Ce phénomène baptisé paréidolie démontre son besoin vital de socialisation. Comme Tom Hanks, IBM l'a bien compris et fe...

L'être humain reconnaît naturellement des visages, même là où il n'y en a pas. Ce phénomène baptisé paréidolie démontre son besoin vital de socialisation. Comme Tom Hanks, IBM l'a bien compris et fera ainsi monter son CIMON à bord de la station spatiale internationale. Animé par l'intelligence artificielle Watson, ce "Crew Interactive Mobile Companion" a été conçu pour reconnaître l'astronaute Alexander Gerst qu'il épaulera. Le binôme parcourra ainsi, bouches en coeur, des checklists pour ensuite mener des expériences sur des cristaux et autres soins médicaux complexes. Ce ballon capable de dialogues donnera également des alertes de sécurité avant qu'elles n'apparaissent sur le tableau de bord. Assemblée par Airbus et le German Aerospace Center (DLR), la boule se déplacera en outre seule dans le vaisseau dont elle connaît les plans par coeur. À moyen terme, CIMON devrait aider à résoudre des conflits internes d'équipage. HAL 9000, es-tu là?