"Hymnes à l'amour"

Découvert, il y a 20 ans, à travers deux albums magistraux ( Sept variations sur Lennie Tristano de Raulin & Oliva et le Baby Boom de Daniel Humair), Christ...

Découvert, il y a 20 ans, à travers deux albums magistraux ( Sept variations sur Lennie Tristano de Raulin & Oliva et le Baby Boom de Daniel Humair), Christophe Monniot est l'un des musiciens les plus singuliers de la scène française. Saxophoniste jouant du sopranino et de l'alto, il s'est associé à l'accordéoniste Didier Ithursarry pour inventer ou revisiter quelques hymnes dédiés à l'amour -des sushis, des taureaux (?), des amis disparus, des femmes sans doute et, surtout, de la musique. Composé pour moitié par le duo, l'album emprunte aussi à Ellington ( Sophisticated Lady), s'empare d'un traditionnel ( Il est un fleuve) et offre une magistrale version d' España cañi, un paso doble popularisé par toutes les arènes d'Espagne et de Navarre.