"Crosswinds"

Le troisième opus du quintette de Christopher Irniger possède les qualités et les défauts de ses prédécesseurs. Mélangeant compositions et improvisations -du moins à en croire les notes de pochette-, le saxophoniste y souffle le chaud et le froid. Le chaud, ce sont les trop rares solos dont il nous gratifie. Le froid relève, pour sa part, de l'ambiance compassée qui traverse la presque totalité de titres si semblables que même les interventions de la guitare ou du piano ne réussissent pas à distinguer les uns des autres. Bref, le musicien suisse nous offre à nouveau, avec Crosswinds, un verre à moitié vide que l'on aimerait qu'il se décide à remplir à ras bord du talent incontestable qui est pourtant le sien.

Intakt Records CD 323 (Outhere).

6