"Endless Revisions Live"

Avec Miss Kittin et C.A.R, Chloé fait partie du cercle étroit des DJ's au féminin. Dans un monde de la nuit dominé par les hommes, Chloé Thévenin, de son vrai nom, est même l'une des premières femmes à mixer, dès le début des années 90, sur des platines. Produit des soirées du Pulp, un...

Avec Miss Kittin et C.A.R, Chloé fait partie du cercle étroit des DJ's au féminin. Dans un monde de la nuit dominé par les hommes, Chloé Thévenin, de son vrai nom, est même l'une des premières femmes à mixer, dès le début des années 90, sur des platines. Produit des soirées du Pulp, un ancien club parisien électro en vogue, cette ancienne étudiante de droit à Assas de 42 ans a fait ses armes dans les plus grands dancefloors des capitales européennes. Tête chercheuse, Chloé ne se contente pas de passer les disques des autres. Avide de nouveaux sons, cette alchimiste explore et triture ses machines pour traduire en musique ses images mentales. En 2017, son deuxième album Endless Revisions sort de son laboratoire. Deux ans plus tard, elle lui redonne une seconde vie sur scène, puis sur disque. Endless Revisions Live est une capture remaniée de ses prestations lors des festivals Peacock Society à Paris et Marsatac à Marseille. À l'image de la pochette, représentant un cube à multiples facettes posé dans le désert, ce CD est un objet étrange à écouter d'une traite. Sur une base techno lancinante, Chloé y ajoute des cymbales, des schémas plus pop, amples. Les formats aériens et quasi métaphysiques succèdent aux plages dansantes aux ambiances moites organiques. Cette fan de dark rock, de Brian Eno mais aussi du pianiste Maurice Ravel montre l'élasticité de son talent et de son électro.