"4Nem"

On pourra difficilement nier l'influence qu'a eue Chief Keef sur le tournant esthétique pris par le rap ces dix dernières années. C'est notamment à la faveur de mo...

On pourra difficilement nier l'influence qu'a eue Chief Keef sur le tournant esthétique pris par le rap ces dix dernières années. C'est notamment à la faveur de morceaux aussi emblématiques que I Don't Like (2012) que la trap s'est faite toujours plus ombrageuse, poussée dans le dos par le succès mainstream de la drill de Chicago. Entre-temps, le parcours du rappeur s'est révélé toutefois très erratique, marqué par les frasques et les mixtapes un peu vaines. L'album 4Nem arrive donc à point. Sans bousculer les règles du genre, il vient rappeler tout ce que le personnage de Chief Keef peut avoir de fascinant. De l'intro bombastic de Bitch Where, avec ses cuivres triomphants, à la rythmique mitraillette complètement folle de See Through, le rappeur continue de faire des étincelles.