"Princesse Pigalle"

Des rappeurs, Chaton a, parfois, les outrances -" Je m'en vais niquer des mamans sans préliminaire" sur Concorde-, mais plus encore la productivité. Après ...

Des rappeurs, Chaton a, parfois, les outrances -" Je m'en vais niquer des mamans sans préliminaire" sur Concorde-, mais plus encore la productivité. Après l'album Possible en 2018, puis Brune Platine, sorti en début d'année, Simon Rochon Cohen de son vrai nom sort aujourd'hui Princesse Pigalle. Le programme n'a pas vraiment changé: sur des mélodies zieutant la variété ( Mea Culpa), et des rythmes vaguement reggae-dub, Chaton pratique une chanson minimaliste à la mélancolie maximaliste (" Je peux pas me tromper, vu que c'est le micro ou la corde", sur Encore moins), mais dont les élans de sincérité (" Putain, le bien que cela fait de n'avoir plus rien à cacher", sur Je ne sais pas) continuent de troubler.