DE SERGE MOATI. AVEC PHILIPPE MAGNAN, ERIC CARAVACA, DANIEL RUSSO.
...

DE SERGE MOATI. AVEC PHILIPPE MAGNAN, ERIC CARAVACA, DANIEL RUSSO. Un peu plus de 15 ans après sa disparition, France 2 consacre une soirée entière au premier et dernier président socialiste en date de la Cinquième République. L'ancien conseiller audiovisuel de François Mitterand, Serge Moati, s'est lancé dans un docu-fiction axé sur la période qui vit son mentor accéder, en 1981, à une présidence qui se refusait à la gauche depuis l'après-guerre. Porteur d'espoir pour toute une frange de la population hexagonale, Mitterand va néanmoins rapidement se casser les dents sur des réalités économiques internes et internationales: dans un contexte global dominé par le capitalisme effréné de l'Amérique reaganienne et de l'Angleterre thatchérienne, dans un contexte européen marqué par la force du deutschemark, l'idée d'instaurer une république socialiste démocratique va faire long feu. Le Premier ministre de l'époque, Pierre Mauroy, va rapidement devoir sonner la fin de la récréation et instaurer la rigueur. Ce sont les 2 premières années du règne mitterrandien que Serge Moati croque dans ce drôle d'exercice qu'est le docu-fiction. Voix off et images d'archive traditionnelles sont en effet musclées par des parties rejouées par un casting plutôt crédible. Dans le rôle du président, l'habitué des seconds rôles Philippe Magnan livre une prestation d'une sobriété bienvenue, tout en retenue, sans artifice. Après la diffusion d'un téléfilm consacré à Georges Pompidou et d'un documentaire centré sur le président Sarkozy, France Télévisions enfonce donc le clou de son introspection politique. Avec un personnage probablement bien plus complexe et plus marquant, d'un point de vue historique. Mitterrand et ses parts d'ombre, sa force intérieure, son raffinement, son cynisme, ses mensonges, son intelligence brillante: les multiples biographies qui lui ont été dédiées couronnent la fascination qu'il provoquait dans les mondes politiques et littéraires. Autant dire un puits sans fond pour des fictions et documentaires passés, présents et à venir. A la suite de Changer la vie, France 2 diffuse d'ailleurs François Mitterrand, à bout portant, qui relate de classique mais passionnante façon les derniers moments de son second septennat quand, rattrapé par le cancer, il va devoir lutter pour mener à bien son "sacerdoce", obsédé par la mort et bientôt parti pour aller la déflorer. GUY VERSTRAETEN