Chassol

" Ultrascore", " harmonisation du réel"... Le pianiste, compositeur et arrangeur Christophe Chassol n'a pas juste un vocabulaire étrange et lettré. Il propose un travail cérébral et accessible dans lequel le son et l'image sont inextricablement liés. Ancien étudiant de Berklee (à 26 ans et avec une bourse), le Parisien prépare ses city trips sonores dans les livres et les documentaires. Relit Chamoiseau, Confiant et G...

" Ultrascore", " harmonisation du réel"... Le pianiste, compositeur et arrangeur Christophe Chassol n'a pas juste un vocabulaire étrange et lettré. Il propose un travail cérébral et accessible dans lequel le son et l'image sont inextricablement liés. Ancien étudiant de Berklee (à 26 ans et avec une bourse), le Parisien prépare ses city trips sonores dans les livres et les documentaires. Relit Chamoiseau, Confiant et Glissant, mate des films sur Eugène Mona et Aimé Césaire avant de se lancer sur son album martiniquais ( Big Sun). Brillant.Pour les cerveaux de l'électro, c'est sur le label Warp que ça se passe... Antre d'une techno cérébrale ayant Brian Eno et ses ambient works pour modèles (ah, cette fameuse étiquette d'Intelligent Dance Music), la maison de disques anglaise compte notamment dans ses rangs le très réfléchi Tom Jenkinson. Squarepusher (son nom de scène) aime créer ses propres softwares, composer pour des androïdes, questionner la musique du futur, ce qu'on fait de la technologie et notre place dans le monde. Elle a présenté son premier disque Le Sac des filles comme mémoire de sciences politiques et composé le deuxième ( Le Fil) autour d'une note bourdon, un "si" tenu de bout en bout. Camille Dalmais est l'une des intellos de la chanson française. La faute à un discours particulièrement construit et articulé sur sa musique. Mais aussi à des aventures parfois très pointues. Comme interpréter des chants grégoriens, soufis et juifs dans la chapelle de Versailles ou faire mixer un DJ au Louvre sur un film muet d'Alice Guy (la première cinéaste française) datant de 1906.Docteur en mathématiques, que ses parents enseignent tous deux à l'université, Dan Snaith (Manitoba, Caribou, Daphni) trace régulièrement des parallèles entre ses deux passions. "P arce que j'ai étudié les maths, les gens s'attendent à ce que je sois davantage dans le côté technologique. Ce n'est pas le cas du tout. Les mathématiques de haut vol sont plus artistiques qu'autre chose. Elles deviennent poétiques, abstraites, philosophiques. Et en cela, finalement, se rapprochent de ma musique."