Le gaming indé aime souffrir et Celeste se hisse parmi les bourreaux de ce début d'année. Ce jeu de plateforme m...

Le gaming indé aime souffrir et Celeste se hisse parmi les bourreaux de ce début d'année. Ce jeu de plateforme masochiste enfile les bottes d'une héroïne capable de se projeter dans les airs et de s'accrocher temporairement aux murs. Le titre déploie une succession de tableaux où des pics et autres plateformes mobiles vicieuses jalonnent son parcours. Un die & retry initiatique à réserver aux camés de Super Meat Boy et RunGunJumpGun.