Il y a neuf ans, L.A. Noire de Rockstar éblouissait les gamers. Lors d'interrogatoires policiers, on y devinait le mensonge, sur des expressions de visages. Ce réalisme n'alimente pas que le gameplay: il dope aussi la narration. Récemm...

Il y a neuf ans, L.A. Noire de Rockstar éblouissait les gamers. Lors d'interrogatoires policiers, on y devinait le mensonge, sur des expressions de visages. Ce réalisme n'alimente pas que le gameplay: il dope aussi la narration. Récemment, le regard haineux (et in game) d'Ellie sur The Last of Us Part 2 a marqué une foule de joueurs. Cette colère noire illustrait à merveille son deuil paternel coincé au stade de la colère et suscitait un vrai malaise à chaque élimination adverse. Rares, ces deux exemples pourraient se multiplier à l'avenir. Epic Games vient en effet de dévoiler son MetaHuman Creator, un logiciel promettant de créer des visages animés (en temps réel) plus vrais que nature. Léger doute, optimisme naissant, gêne passagère... Les démos visibles sur YouTube bluffent. Épaulé de calculs dans le cloud, cet outil réduirait le processus de création d'approximativement un mois à quelques heures, selon Epic. Ou comment le réalisme des mimiques pourrait élever le développement du jeu vidéo. En évitant par exemple à l'avenir les expressions trop synthétiques d' Assassin's Creed Valhalla, qui brisaient le rêve sur les consoles next-gen.