Il est de coutume de dire que quand on n'avance pas, on tombe. Depuis plus de 20 ans, le Fuse bruxellois aurait pu se contenter de cultiver sa légende: lancé en 1994, du côté de la rue Blaes, dans les Marolles, il a ...

Il est de coutume de dire que quand on n'avance pas, on tombe. Depuis plus de 20 ans, le Fuse bruxellois aurait pu se contenter de cultiver sa légende: lancé en 1994, du côté de la rue Blaes, dans les Marolles, il a été parmi les premiers à creuser la musique techno. Par la suite, il a cependant toujours su rebondir, surfant sur les courants successifs de l'époque, sans forcément trahir son ADN. À l'heure où les festivals électro-dance poussent comme des champignons, il s'apprête à lancer sa propre franchise, sans grands effets de manche, en toute modestie. Inauguré ce dimanche 9 juillet, le Crossroads ne compte pas jouer la surenchère et multiplier les scènes. Planqué littéralement sous le ring, à Anderlecht, au bout de la ligne 81, il devrait au contraire miser sur une certaine convivialité. L'autre atout de l'événement étant évidemment une affiche techno-house franchement prometteuse, avec notamment Fred P, Tama Sumo, un live de Sigha, et surtout Robert Hood, légende de la musique électronique made in Detroit. Crossroads, le 09/07, Bruxelles. www.xrds.be L.H.