Lorsque le scénariste Pablo Betances nous ouvre ses Carnets clandestins, cela fait cinq ans déjà qu'il vit dans une cave. La cave de Santiago Salvatierra, " le plus grand réalisateur d'Amérique latine", qui l'a kidnappé et l'oblige à écrire des scénarios qu'il s'accapare ensuite. Car " le problème de Santiago c'est qu'il croit qu'il sait écrire. Son génie, celui qui crève les écrans, s'évanouit devant la page blanche". Un duo improbable, tragi-comique et surtout en miroir: Nicolas Giacobone, auteur de ce premier roman, est aussi le scénariste d'Alejandro Gonzalez Iñarritu, entre autres sur Birdman. Voilà qu'il commet ici, pirouette parmi d'autres, " un texte impossible à adapter en scénario de film", mais hautement recommandable.

ROMAN de Nicolás Giacobone, Éditions Sonatine, Traduit de l'espagnol (Argentine) par Vanessa Capieu, 288 pages.

8