Invitée à présider le jury Un Certain Regard du prochain festival de Cannes, Nadine Labaki secouait la Croisette l'an dernier avec Capharnaüm. Soit l'histoire de Zain...

Invitée à présider le jury Un Certain Regard du prochain festival de Cannes, Nadine Labaki secouait la Croisette l'an dernier avec Capharnaüm. Soit l'histoire de Zain, gamin de Beyrouth, accompagné dans une errance éprouvante où il va croiser Tigest, une réfugiée éthiopienne, et Yonas, son bambin, le trio se voyant réuni en quelque communauté d'infortune... La cinéaste libanaise a le trait appuyé, et s'éparpille un peu entre divers enjeux -comme si elle voulait convoquer toute la misère du monde. Pour autant, il y a là un film fort et émouvant, cri de révolte embrassant une réalité crue la rage chevillée à la caméra, tout en vibrant de l'énergie vitale de Zain Al Rafeea, extraordinaire kid des temps modernes...