"C'est Noël, tu sais ce que ça veut dire. Ooh, c'est le temps du jacuzzi. J'allume le sapin cette année et on sera dans le jacuzzi." Frank Sinatra n'a jamais interprété ces paroles. Mais le crooner et ses arrangements son...

"C'est Noël, tu sais ce que ça veut dire. Ooh, c'est le temps du jacuzzi. J'allume le sapin cette année et on sera dans le jacuzzi." Frank Sinatra n'a jamais interprété ces paroles. Mais le crooner et ses arrangements sont bel et bien identifiables sur un titre publié par le site d'OpenAI. Après avoir créé l'an dernier MuseNet (une intelligence artificielle jouant de la musique dans une quinzaine de genres différents), ce labo vient de dévoiler Jukebox. Cet algorithme crée seul de la musique et des paroles en sondant le répertoire d'un artiste. Entraîné par l'écoute de 1,2 million de morceaux, Jukebox recrée sur cette base la voix des chanteurs en empruntant les données de paroles du site LyricsWiki. Une compression audio qui tache et neuf heures de travail pour une minute de chanson: ces ersatz pillant notamment Elvis Presley, Katy Perry et Alan Jackson sont loin d'être brillants. Mais les deepfakes (trucages hyper réalistes) progressent à pas de géant. À tel point que Roc Nation, les ayants droits de Jay-Z, a sommé plusieurs d'entre eux de les retirer de YouTube...