Dans le sillage de Dubaï, Bruxelles est devenue la deuxième ville la plus métissée du monde. Cent quatre-vingt-trois (!) nationalités différentes y cohabitent désormais dans un joyeux et indomptable brassage. Si aujourd'hui plus de la moitié des ménages bruxellois parlent plu...

Dans le sillage de Dubaï, Bruxelles est devenue la deuxième ville la plus métissée du monde. Cent quatre-vingt-trois (!) nationalités différentes y cohabitent désormais dans un joyeux et indomptable brassage. Si aujourd'hui plus de la moitié des ménages bruxellois parlent plusieurs langues à la maison, il n'en a bien entendu pas toujours été ainsi. Comment, au cours des dernières décennies, notre capitale, ville fractionnée mais en perpétuel mouvement, s'est-elle bariolée de mille couleurs et d'autant de cultures? Entre épanchement de tendresse et exigence factuelle, notre collaborateur, le réalisateur et journaliste Philippe Cornet, dresse, à partir d'une photo de classe, un portrait de Bruxelles, de son âme et de ceux pour qui sa mixité fait sa force. On y croise en vrac Marc Hollander, fondateur de Crammed Discs, chez qui fun et cosmopolitisme ont toujours fait bon ménage, Patrick Wallens, fondateur du toujours bigarré festival Couleur Café ou encore la Zap Mama Marie Daulne, figure incontournable de la sono mondiale à la belge. Fruits de l'immigration, Belges d'adoption, quidams et personnalités nous chantent tant la ville d'hier, "silencieuse et violente" selon Dick Annegarn qui l'a amoureusement interprétée, que celle de demain, véritable laboratoire du vivre-ensemble, dont la diversité s'étend à l'échelle du monde.