Tunnel-Saison 1
...

Tunnel-Saison 1 UNE SÉRIE CANAL + ET SKY ATLANTIC CRÉÉE PAR DOMINIK MOLL ET BEN RICHARDS. AVEC CLÉMENCE POESY, STEPHEN DILLANE, JEANNE BALIBAR. 7 On a déjà pas mal glosé, dans ces pages, sur l'intérêt des remakes. Elles sont nombreuses, ces séries anglaises ou scandinaves à avoir traversé l'Atlantique pour être réadaptées à la sauce US. Avec plus ou moins de succès, The Office, The Killing ou House of Cards s'alignant assurément dans la colonne "plus". Le cas de Tunnel est un peu différent. Quasi décalqué scène par scène sur Bron, Tunnel n'est pas le premier remake de cette brillante série suédo-danoise lancée en septembre 2011. L'été passé, la chaîne américaine FX diffusait en effet The Bridge, qui reprenait là aussi l'histoire de ce meurtre frontalier. Pour rappel, Bron racontait comment deux enquêteurs, l'une Suédoise, l'autre Danois, étaient forcés de s'allier après la découverte d'un corps disposé à l'exacte intersection de leurs pays respectifs. Les prémices d'une enquête au long cours, le meurtrier, rapidement qualifié de "terroriste de la vérité", n'hésitant pas à multiplier les crimes pour faire réfléchir la société sur son évolution. Bron était une grande réussite. Par la qualité de son intrigue à tiroirs, mais surtout grâce à l'exceptionnelle prestation de ses deux protagonistes, Sofia Helin en tête. C'est peut-être le plus grand des écueils auxquels ont dû se frotter The Bridge et Tunnel. Diane Kruger dans la version américaine et Clémence Poesy dans la version franco-anglaise, ne font absolument pas le poids face à leur consoeur suédoise, même si elles parviennent toutes deux à rendre un peu de l'incroyable neurasthénie du personnage originel. Tunnel, une production de l'hexagonale Canal +, nous adapte donc cette même histoire à la sauce franco-anglaise, multipliant les allers-retours sous la Manche. Au casting, quelques noms intéressants puisque Dominik Moll (Harry, un ami qui vous veut du bien, Lemming, Le Moine...) assure la réalisation des deux premiers épisodes tandis que, devant la caméra, l'excellent Stephen Dillane (Game of Thrones) et Clémence Poésy, habituée à tourner en anglais (Harry Potter, 127 heures..), occupent les rôles principaux. Malheureusement, si l'intrigue garde une bonne partie de son sel et que les réflexions politiques restent pertinentes, la série se dilue partiellement dans l'à-peu-près. L'interprétation manque de consistance -insupportable Jeanne Balibar, inégale Clémence Poésy- et la mise en scène générale, dominée par une photo grisâtre et un vrai manque de fluidité, ne convainc pas vraiment. Très certainement supérieure à bon nombre de séries policières françaises, Tunnel ne manque pas d'efficacité par endroits mais donne l'impression, à l'instar de The Bridge, d'être une recréation un peu vaine. On ne saurait donc trop vous recommander d'aller voir l'original, dont la deuxième saison a été étrennée en septembre. A noter que les bonus proposent une rencontre avec Dominik Moll et Clémence Poésy. Maigre. GUY VERSTRAETEN