Entre inégaux éclats mockumentaires en caméra cachée et gros sabots d'une fiction singulièrement vaine et grimaçante, ces nouvelles aventures de Borat s'affiche...

Entre inégaux éclats mockumentaires en caméra cachée et gros sabots d'une fiction singulièrement vaine et grimaçante, ces nouvelles aventures de Borat s'affichent constamment en quête d'une espèce de malaise préfabriqué. Provocations jouant sur le racisme et le sexisme, intervention lourdingue dans un meeting de Mike Pence, navrant piège tendu à Rudy Giuliani... Sacha Baron Cohen épingle au fond souvent moins les travers de l'Américain contemporain moyen que les limites de son propre humour régressif. À la veille de la présidentielle US, pas sûr que le monde avait vraiment besoin de cette satire à la molle irrévérence, trop sûre de ses effets et trop fière de sa vulgarité au rabais.