"Trône"

"Sur le plus haut trône du monde, on n'est jamais assis que sur son boule", philosophait Booba, sur Pitbull. Un peu plus de dix ans après, le Duc de Boulogne ...

"Sur le plus haut trône du monde, on n'est jamais assis que sur son boule", philosophait Booba, sur Pitbull. Un peu plus de dix ans après, le Duc de Boulogne intitule précisément son neuvième album Trône, histoire d'asseoir un peu plus son influence sur le rap jeu francophone, à la fois homme d'affaires, patron de label et numero uno du clash qui tache. Sur des productions signées notamment Dany Synthé et les Twinsmatic, il enchaîne comme d'habitude les ego trips musclés et les rimes outrancières (voir notamment 113 avec Damso), entre deux références afro (le tube DKR), une sortie en club (Ça va aller, avec Niska) et sa version à lui de Mistral gagnant (Petite fille). Au final, aucune révolution de palais ici, mais pas de quoi lui contester sa couronne.