Le surf n'est ni un sport, ni un hobby. C'est une façon d'appréhender le monde, de le palper, d'en mesurer la texture et les contours. Un univers entier perçu à travers le prisme d'une planche -on n'est pas loin de la "tique" de Deleuze qui ne retient qu'un nombre restreint de stimuli parmi la folle exubérance du monde-...