"Blue Hearts"

Si en quasi 40 ans de carrière, Bob Mould a forcément appris à nuancer et diversifier sa plume, c'est encore dans la rage et la fureur sonore que son ...

Si en quasi 40 ans de carrière, Bob Mould a forcément appris à nuancer et diversifier sa plume, c'est encore dans la rage et la fureur sonore que son songwriting s'épanouit le mieux. Son nouveau Blue Hearts le confirme de brillante manières. Un an à peine après un Sunshine Rock, certes serré, mais plus lumineux qu'à l'habitude, l'ancien frontman d'Hüsker Dü et du projet Sugar revient avec une nouvelle série d'uppercuts. Quatorze précisément, en pas plus de 35 minutes. Se penchant sur le chaos ambiant, il observe, atterré, son pays se diviser ( "Wake?up every day?to see a?nation in flames", sur American Crisis) et la planète se dégrader. De ce tableau sombre, il tire une décharge de guitares à l'énergie galvanisante.